Intel vient de racheter Basis : Ce rachat va bouleverser les bracelets capteurs d’activité

Des bracelets qui mesurent tous les mouvements de la personne qui le porte, des montres qui communiquent avec un Smartphone comme celle de Samsung. … Toutes sortes d’appareils électroniques à porter sur soi font leur apparition. On les regroupe sous l’appellation wearable.
Samsung, Sony, Jawbone, Nike, Fitbit… beaucoup d’acteurs se lancent sur ce marché. L’arrivée d’Intel va bouleverser les technologies et la communication autour de ces produits. Le géant américain vient de racheter la meilleure technologie Quantified Self (mesure de soi) du marché en s’offrant l’entreprise californienne Basis. L’offre d’appareils de mesure de soi explose avec des acteurs devenus références dans le domaine. Il y a le Fuelband de Nike. Ce bracelet aux 100 leds qui ne passe pas inaperçu, mesure le nombre de pas et les mouvements. Jawbone avec le Up est allé plus loin avec un suivi du sommeil. Il vous réveille au moment optimal dans votre cycle de sommeil en vibrant.

 Moins connu mais pourtant bien plus évolué, Basis possède des capteurs qui font toute la différence avec les autres produits du même genre. Notamment en mesurant la fréquence cardiaque au poignet 24 heures sur 24 grâce à un capteur optique. Cette valeur physiologique est la plus importante quand on veut interpréter l’activité physique d’un individu. Bien plus importante que la simple capture du mouvement proposée par les autres constructeurs qui n’informe pas sur l’intensité de l’effort fournit. Avec un tel outil il est par exemple facile de connaître sa vraie fréquence cardiaque au repos (obtenue lors du sommeil). N’oublions pas l’interprétation plus précise des différentes phases du sommeil (le rythme cardiaque étant plus élevé en phase de sommeil profond).

Cette mesure de la fréquence cardiaque prend tout son sens face aux mauvaises recommandations matraquées à un public en mal d’activité physique. Alors qu’il est dit de bouger au moins 30 minutes par jour, la notion d’intensité de l’effort reste floue. Quand on sait qu’un effort à faible intensité cardiaque n’a pas de répercussion sur la condition physique d’une personne il y a de quoi remettre en cause les recommandations « officielles ». Seule une activité physique d’intensité cardiaque moyenne ou élevé procure une amélioration physiologique.

Et c’est là qu’intervient Basis, qui met en relation le mouvement effectué avec l’effort cardiaque fourni. ce n’est pas tout puisque le constructeur pousse le niveau de captation encore plus loin en captant la transpiration et la température corporelle. De quoi laisser encore plus loin derrière la concurrence qui peine à innover. On constate en effet que depuis Fitbit, Nike ou Jawbone, l’aventure du Quantified Self a intéressé de nombreuses sociétés sans jamais bouleverser la mesure de soi : Le géant du sport électronique Garmin s’y est mit avec son vivofit, le spécialiste de la santé numérique Withing également avec son Pulse et de plus petites sociétés comme Misfit Wearables avec son Shine.

Avec ce rachat et ses moyens, Intel est donc bien armé pour faire face à une certaine concurrence encore en sommeil. On attend en effet encore Apple qui n’arrivera certainement pas sur la pointe des pieds ou encore Samsung et Sony qui s’amusent à la Smartwatch. Une Smartwatch qui sera sûrement le support de la technologie Quantified Self du futur pour ces trois géants de l’électronique.